08/09/2007

I shot the sheriff

bob

 Décidement, les journaleux ont le sens de la formule pour égayer le paysage politique belge tellement morose et peu enclin à faire sourire.

Après l'informateur, le formateur, le démineur, voici l'explorateur.

A quand le pacificateur ?

 Ca devrait pas trop traîner.

Enfin, ce n'est pas trop réjouissant tout ça. Alors, on met un peu de couleurs;

La violette, l'olivier, l'arc-en-ciel, l'orange bleue ( qui, si elle avait inspirée Hergé, aurait certainement été plus vite taxée de fascisme et de racisme que "Tintin au Congo").

Ca ne vous fait pas encore sourire ?

Pas de problème.....on appelle les dépénaliseurs (celui-là, ils n'y ont pas pensé) écolos et voici la JAMAICAINE.Si avec tout ça on ne se marre pas.

07:32 Écrit par nickdoel dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Sourire? Non! Monsieur Doel vous m'avez coupé l'herbe sous les pieds, vous êtes trop rapide, normal je suis plus vieux.
Tous ces vocables m'énervent, ils infantilisent l'électeur , apràs le vote obligatoire, la non consultation du citoyen concernant le projet de constitution européenne, voici les codes couleurs.
A quand des blocs carrés, rectangulaires, ronds, en forme d'étoiles à glisser dans l'urne. Décidément ils ne me font plus rire quoi que je fume ou boive.

Écrit par : Tito | 08/09/2007

Pour décrire la Belgique au Québec je dis que c'est un pays qui n'existe pas et qui se cherche dans la multiplication des niveaux de "pouvoir" a défaut de "savoir" réaliser sa devise "L'union fait la force".
Ici la devise (présente sur les plaques d'immatriculation des voitures) est tout aussi surréaliste: "Je me souviens". La majorité des gens ne savent pas de quoi...

Dans l'air du temps, pour continuer dans les rimes qui défilent d'heures en "heurs", c'est pour quand et qui sera le fossoyeur ?

Écrit par : Pouf pouf | 09/09/2007

Les commentaires sont fermés.