04/11/2006

 La fureur de lire....

pile

 

 

Le réviseur d'entreprise chargé d'étudier le cas Charleroi a commencé son boulot hier. Il a moins d'un mois pour étudier les quelques 35000 pièces du dossier. En admettant que chaque pièce ne se compose que de 2 pages (ce qui est assez improbable), que le bonhomme prendra ses WE et ne travaillera donc que 20 jours, qu'il se contentera de journée de 8 heures et mangera sur le pouce tout en travaillant, sachant que le gaillard est clope au bec à la moitié de ses interviewes et que la nouvelle loi l'oblige à sortir pour assouvir son vice, il aura à décortiquer, interpréter et analyser près de 440 pages à l'heure (hors pauses cigarette), c-à-d l'équivalent du polar qui vous tient en haleine une petite semaine près de la piscine en vacances.

Haaaaaaaa, quand la justice se donne enfin les moyens de faire la chasse aux fraudeurs!

08:08 Écrit par nickdoel dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Si ça peut aider... Je vois bien une solution, il existe du côté da Ans en province de Liège un type, mi Forrest Gump, mi Rain Man, mi Superman ( qui peut boire toute la nuit et être au bureau à 6 h du mat, frais comme un gardon prêt a affronter n'importe quel Bernie Ecclestone), et qui plus est, c'est un ancien et brillant réviseur d'entreprises. On peut le voir demain soir à la buvette du Standar (t ?) (d ?).
Evidement cette étiquette de "Rouche" ne sera pas du gôut de tout le monde.

Écrit par : Tito | 04/11/2006

heuuuuuuuuuuuuuu! vois pas d'qui vous parlez...

Écrit par : nickdoel | 05/11/2006

en tout cas, vivement ce soir à la buvette!
(ha bon? chez toi aussi faut mettre un code pour les messages? C'est compliqué tout ça!!!)

Écrit par : tatayoyo | 05/11/2006

Ben oui j'comprends pas l'utilité de ce code...on m'explique?

Écrit par : nickdoel | 05/11/2006

Code? Ah oui, c'est nouveau!
C'est un anti-spam (mais je suppose que Yo, tu sais lire aussi)

P.S. Myope comme je suis, j'ai même failli taper le mauvais code!

Écrit par : Mme Doel | 06/11/2006

Les commentaires sont fermés.