07/10/2006

le 8ème jour...d'octobre

8e

 

 

Hier, dans la TV, y avait un reportage sur des gens qui voulaient accorder le droit de vote aux handicapés mentaux. Heuuuu! ouais, mais p'têt pas!

Je voudrais savoir comment on évalue le degrès d'handicap de ces gens, à partir de quand on les jugent aptes à voter, à avoir leur propre jugement. En cas de feu vert, seront-ils seuls dans l'isoloir ou une main bienveillante l'aidera à rougir une case?

Bon, me direz-vous (j'utilise le "vous" soit par optimisme, en espérant qu'au moins 2 personnes, basques ou autre, liront ce p'tit mot. Si ce n'est pas le cas, on dira que je suis poli ou que je vouvoie ma femme. merci chérie de passer par ici dire bonjour.), bon disais-je, des gens qui vote bêtement comme on leur a dit de le faire, y'en a des masses. Mais est-ce une raison?

Pourquoi pas les nommer ministres tant qu'on y est ?! Allez, Ministre du Budget, des Finances, de l'Equipement et du Patrimoine de la région wallonne par exemple, pour voir !

Comment déjà fait? Ha bon....

 

 

daerden

 

07:22 Écrit par nickdoel dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

L'alcoolisme et la calvitie mal assumée ne sont pas reconnus chez nous comme handicaps, du moins tant qu'on peut occuper sa place dans les loges VIP de Sclessin quand le Standart joue à domicile, le jour où ces conditions ne sont plus remplies on peut commencer à discuter de l'aptitude à être mandataire public wallon.
J'espère que ces quelques précisions vous sont utiles.

Écrit par : Tito | 07/10/2006

tito, on ne dit pas (trop) de mal du StandarD...siouplait.

Écrit par : nickdoel | 07/10/2006

J'ai pas dit du mal du StandarD, ils sont pas responsables de leurs supporters, après tout;

Écrit par : Tito | 07/10/2006

Les commentaires sont fermés.